Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Cabinet Théron, Agence immobilière SOUILLAC 46200

L'actualité de CENTURY 21 Cabinet Théron

Que la musique soit !

Publiée le 21/06/2017

 

« La Fête sera gratuite, ouverte à toutes les musiques « sans hiérarchie de genres et de pratiques » et à tous les français. » Jack Lang, Ministre de la Culture 1982

Un peu d’Histoire

En 1982, une grande enquête sur les pratiques culturelles des Français est menée par le service des études et de la recherche du ministère de la Culture et dévoile que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique alors que les manifestations musicales organisées jusqu’à présent ne concernent qu’une minorité de Français.

Jack Lang, ministre de la Culture, Christian Dupavillon, architecte-scénographe, membre de son Cabinet et Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse au Ministère imaginent une grande manifestation populaire qui permette à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître. C’est ainsi que la première Fête de la Musique est lancée le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d’été, le plus long de l’année dans l’hémisphère Nord.

La préparation se déroule dans la précipitation. On prévient les principaux acteurs de la vie sociale, politique et musicale en France. Quelques affiches sont imprimées et placardées. On ne sait absolument pas, au ministère de la Culture, si cet appel sera entendu.

Le résultat dépasse toutes les espérances. Des milliers d’initiatives ont lieu dans toute la France. Les musiciens s’installent partout dans les rues, les squares, les kiosques, les cours, les jardins, les gares, les places, etc., et des milliers de personnes déambulent dans la rue jusque tard dans la nuit, dans une atmosphère bon enfant.

La Fête de la Musique commence à s’exporter en 1985, à l’occasion de l’Année européenne de la Musique et se développe dorénavant dans le cadre d’une charte, « La Fête Européenne de la Musique », signée à Budapest en 1997, et ouverte à tous les nouveaux partenaires souhaitant s’y associer. Les principes de cette charte s’appliquent désormais à tous les pays, y compris hors d’Europe, qui souhaitent s’associer à la Fête de la Musique.

« À chaque Fête de la Musique, l’énergie musicale irradie tous les participants et favorise l’entente, l’échange et la compréhension. Appropriez-vous cet instant de joie ; il suffit de le faire. » Françoise Nyssen, Ministre de la Culture 2017

 

A Souillac

A partir de 19 heures, l'association des commerçants ouvre la halle, en présence de la banda les Cabécous, au marché gourmand de producteurs. Les convives s'attablent autour des saveurs du terroir et la soirée se poursuit avec Affaire Classée, groupe de rock breton qui va faire «guincher» jusque tard dans la nuit.

Vers 20 heures, du côté de chez Steph', à Couleur Café, le groupe de Raymond House, SixPrints, habitué des soirées estivales souillagaises, inonde la place Saint-Martin de grands standards français et anglo-saxons.

À 21 h 30, l'association Souillac en scène accueille Kosmos Duo, venu de Figeac, dans le cloître de l'abbaye (repli dans la salle Du Bellay en cas d'intempérie) pour un concert de musiques occitane et du monde. La voix de la chanteuse, à la tessiture exceptionnelle, s'accompagne des sons d'instruments anciens d'un musicien complice (tarif au chapeau). Et la surprise peut survenir avec, au coin des places ou des rues, des musiciens amateurs venus étancher leur soif de rythmes divers.

Enfin, à 23 heures, les Cabécous entraînent triomphalement les festaïres vers le foirail assister au feu de la Saint-Jean.

Pour en savoir plus

Notre actualité